Césure et Stages

  • Césure

    Période de césure

    Etudiant(e) à Paris 1 Panthéon Sorbonne, vous pouvez, sous-conditions, suspendre temporairement vos études pour la durée d'un semestre ou d'une année universitaire afin de réaliser un projet personnel ou professionnel, en France ou à l'étranger.

    Ce projet peut prendre différentes formes : stage, emploi, volontariat, bénévolat, création d'entreprise, autre formation, projet personnel.

    1. Intérêt du dispositif

    Il vous permet de conserver le statut étudiant  (vous payez les droits universitaires correspondant à la période de césure).
    Ainsi, vous pouvez effectuer des stages, bénéficier de la sécurité sociale étudiante, et conserver votre bourse (sous conditions).
    De plus, à la fin de votre césure, vous réintégrez directement la formation dans laquelle vous étiez admis(e) avant votre départ.
    En revanche, si vous interrompez vos études à votre seule initiative, vous perdez le statut étudiant (plus de convention de stage ni de bourse) et vous devez déposer une candidature pour vous réinscrire, y compris dans une formation non sélective.

    2. Conditions de réalisation

    • être admis(e) en année supérieure, au vu de vos résultats  et, pour l'accès à une formation sélective, selon décision de la commission d'admission.
    • avoir son projet de césure validé par l'Ecole d'histoire de la Sorbonne (ou les 2 UFR pour un double diplôme)

    3. En quelle(s) année(s) peut-on effectuer une césure ?

    • A n'importe quelle année de licence et de master - mais pas avant l'entrée en L1, ni après le M2.
    • Entre 1ère et 2ème année de doctorat.

    Il est autorisé une seule demande par niveau de diplôme : une en licence, une en master, et une en doctorat.

    4. Procédure 

    Constituer un dossier et le déposer à l'Ecole d'histoire de la Sorbonne

    • jusqu'au 30 mai pour une césure au 1er semestre
    • jusqu'au 30 septembre pour une césure au 2nd semestre

    Le dossier devra généralement contenir :

    • un CV,
    • une lettre de motivation,
    • le relevé de notes de l'année n-1,
    • et si possible une lettre d’engagement de la structure d’accueil comportant par exemple les dates exactes du stage, de la formation, de l’emploi, du bénévolat etc… ainsi que sa durée, le contenu, l’indemnité et /ou avantages en nature (ce document peut être remis ultérieurement, à convenir avec l'UFR).

    Pour la constitution de votre dossier, documents à télécharger

    Pour dépôt de votre dossier :

    • Centre Sorbonne, Bureau G 016, Esc C, 3e étage, palier gauche, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris
    • Email : eliseec@univ-paris1.fr

    5. Pour complément d'information consultez

  • Stages

    Stage : définition, durée, gratification

    Le stage, obligatoire ou non, est une période temporaire de mise en situation professionnelle qui s’inscrit dans le cadre d’un cursus pédagogique dont le volume d’enseignement en présentiel est de 200 heures minimum par année d’enseignement.

    Il doit être effectué durant l’année universitaire, qui s’étend du 1er septembre de l’année N au 31 août de l’année N+1. 

    Les étudiants de M2 ont toutefois le droit de poursuivre leur stage jusqu’au 30 novembre de l’année N+1, sous réserve que le stage ait commencé avant le 31 août de l’année N+1. 

    Exceptionnellement, en raison des répercussions de la crise sanitaire que nous traversons en ce moment, les dates limites de début et de fin de stage pour les M2 ont été repoussées aux 30/09/2021 et 31/12/2021 respectivement.

    Un stage réalisé au sein d’une même entreprise ne peut excéder 6 mois (soit 924 heures), même s’il comporte des interruptions.

    En France, dès lors qu’un stage s’étend au-delà de deux mois (soit 308 heures), celui-ci doit être rémunéré, y compris s’il est discontinu : si par exemple, durant la même année universitaire, vous faites 1 mois de stage dans une entreprise et y retournez ensuite pour 1 mois et demi, vous devrez percevoir une gratification pour 2 mois et demi.

    En 2020, la gratification minimale est de 3, 90 € par heure soit 600, 60 € pour un mois comptant 22 jours travaillés à raison de 7 heures par jour.

    L’obligation de gratification ne s’applique pas à l’étranger, à l’exception des stages effectués dans une structure française.

    Pour connaître le détail de la règlementation relative aux stages, voir LOI n° 2014-788 du 10 juillet 2014.

    Création de votre convention de stage

    Un stage est encadré par une convention tripartite liant le stagiaire, l’université et l’organisme d’accueil.

    Vous pouvez créer celle-ci pas à pas depuis l’application pstage, disponible sur votre ENT. La page d’accueil de cette application comporte des notices explicatives, ainsi qu’un lien vers le simulateur de calcul de gratification.

    Validation et signature de votre convention de stage

    Une fois que vous aurez saisi les informations nécessaires à la création de votre convention, vous devrez obtenir l’accord de votre scolarité pour pouvoir l’éditer.

    Vous devrez ensuite la faire signer par toutes les parties concernées dans l’ordre suivant :

    • vous-même
    • votre organisme d’accueil : représentant de l’organisme et tuteur professionnel
    • l’université : votre enseignant référent et en dernier lieu le directeur de l’Ecole d’Histoire de la Sorbonne, par délégation de la présidente de l’université.

    Il vous faudra adresser votre convention ainsi que l'attestation d'assurance responsabilité civile couvrant votre période de stage à la scolarité dont vous dépendez :

    Votre convention de stage doit être envoyée une semaine au moins avant qu’il ne débute, afin que la signature du directeur de l’Ecole d'histoire de la Sorbonne puisse y être apposée. Aucune convention ne sera signée une fois le stage commencé.

    Pour les stages à l’étranger

    Pour les stages à l'étranger, ne pas oublier de fournir, outre votre convention de stage, votre attestation de droits à l’assurance maladie, votre attestation d’assurance responsabilité civile couvrant la période de stage suivant le pays d'accueil, ainsi que votre attestation d’assurance rapatriement.

    Chacune des trois parties conservera un exemplaire de la convention signée.

    Cas particulier : organismes d’accueil ayant leurs propres conventions

    Certains organismes d’accueil préfèrent employer leurs propres modèles de conventions de stage.

    Dans ce cas, nous vous demanderons de créer l’équivalent de votre convention sur la plateforme pstage ; celle-ci ne sera pas soumise à signature, mais elle permettra la validation par l’université de votre période de stage, de sorte que vous serez couvert en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle même si vous n'avez pas de gratification ou si elle est égale au minimum légal.

    Modifications en cours de stage

    Toute modification par-rapport à la situation décrite dans votre convention de stage doit faire l’objet d’un avenant.

    Celui-ci sera validé et signé selon les mêmes dispositions que votre convention.

    Attestation de stage

    A l’issue de votre stage, pensez à imprimez votre attestation de stage (accessible depuis la plateforme pstage) et à la faire signer par votre organisme d’accueil. L'attestation de stage est indispensable pour pouvoir, sous réserve du versement d'une cotisation, demander la prise en compte du stage dans le calcul des droits à la retraite.

    Les informations disponibles sur cette page sont reprises et enrichies à l’adresse suivante :

    https://www.pantheonsorbonne.fr/formation/insertion-professionnelle/faire-stage